MOI APRÈS MOIS : FEVRIER 2016

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka photo d’illustration Calligraphie de Frederique Thyss

Merci… Février est terminé. Putain de février. Pourtant, avant, ce mois-là, je l’aimais. Cette année : tout pourri. L’enfer est pavé de bonnes intentions, parait-il. Et bien pour ce mois, les pavés menaient chez moi. Enfin s’il faut relativiser, relativisons, n’est-ce pas ?

Un toit au-dessus de la tête, tout le monde en bonne santé, un travail, un salaire, pas de quoi se plaindre/Ca c’est fait. Pour le reste… On n’en parle pas. ou peu.

Deux semaines de vacances pour les enfants, pas de voyages, mais des grasses mats, la liberté, les copains, tout est bien/les cousins qui sont passés, des souvenirs à construire, la famille aussi c’est bien.

Le blog revit/3 participations à l’atelier d’écriture de Leiloona, 2 participations au tout nouvel atelier d’écriture de Fanny, la chronique d’un livre à lire absolument : Un caillou dans la chaussure de Mathieu Tazo.un projet pour mon blog : partager avec vous le petit roman épistolaire érotique écrit avec une aide précieuse dont je reparlerai, pour l’exposition temporaire et virtuelle de Fragment de Fragonard. Exposition organisée par la galerie de la Marraine. L’illustration de ce mois est une calligraphie de mes textes par la talentueuse Frédérique ThyssIl faut que je trouve la meilleure façon de vous le proposer. Une lettre par semaine, ou par jour ? toutes les publier ensemble, ici ? Je ne sais pas encore. Mais ça viendra.

Quant à l’écriture, finalement ça va Phase patience pour mon manuscrit, toujours en lecture. On verra bien. Le soutien de nouveaux lecteurs… merci… La folle conviction que mon histoire est bien, forte, qu’elle va trouver son éditeur et son public. Impatiente, mais sereine /préparer une rencontre dans ma ville, un moment à partager autour de Zou mi-mars, un moment doux/et le Salon du livre de Paris y retrouver les copains, ça sera bien. Même si une petite tristesse de ne pas y être auteure. Une autre fois peut-être. / Un manque aussi : Ecrire en tant qu’Ava, pour Anita et Aline./Mais quelque chose de bien : aider un ami à écrire à quatre mains un chapitre de son livre, ça c’est sympa, ça fait du bien, c’est constructif et enrichissant. merci à toi pour cette expérience, copain qui se reconnaitra !

Et surtout, le projet d’un nouveau livre à écrire furieusement, plein de foudre, de colère, et de force, crier ma rage face aux regards qui tuent. Vous savez, Les conseils qu’on nous balance « amicalement » pour écorcher, bien identifiés, missile reçu, merci. Et ceux pour aider, sans intention de nuire, mais qui t’enterrent un peu plus. Pas un roman. Pas un témoignage, mais un essai cette fois, une recherche, un cri. J’attends le feu vert pour y aller. Ça va écorcher.  Pour ma part, Même pas peur : déjà mal.

Finalement ce qui est bien quand on est écrivain, c’est que tout peut s’exorciser par l’écriture. Je ne vais pas me gêner.

Pour mars, j’espère le meilleur pour mes enfants, et  pour moi des retours pour mes écrits, de bonnes nouvelles pour mes projets et s’il vous plait, s’il vous plait, mon univers, ma vie, un peu de sérénité. Juste un tout petit peu.

Joli mois de mars à tous

 

 

 

 

 

MOI APRÈS MOIS : Janvier 2016

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka :


 

JANVIER

Grand silence depuis septembre. Quelques hauts, quelques bas, besoin de me taire pour une fois. Je reviens pour fermer Janvier, et ça pourrait me faire chanter/ J’aime pas janvier, il y fait froid, on prend des résolutions que l’on ne tient pas.

Et pourtant, pas cette fois…

32 jours que j’ai arrêté de fumer. Mais pour de vrai ! Pas une cigarette en cachette, pas une taffe volée, rien rien rien. Et pourtant, j’ai continué à être tentée, mais non. VICTOIRE N°1./ Je reprends le sport doucement. Allez, un petit footing ce matin. Pas tant perdu, c’est bien. VICTOIRE n°2/ Et puis j’ai appris à dire NON ! à mon boulot, à la maison, VICTOIRE n°3/On continue.

Pendant mes mois d’absence, un groupe m’a portée, des contacts épistolaires, des cartes postales partagées/ Des univers à découvrir/ des mots doux/ A vous tous merci, vous m’avez tant aidée. Et ce n’est pas fini !

Mon manuscrit est fini. Pour l’instant/Il attend son éditeur charmant/Il a pris son temps, l’idée est née en mai 2014, remanié 4 fois, réécrit 3 fois. La quatrième sera sous l’orchestration d’un éditeur qui y croira. En attendant, je le peaufine. Je n’arrive pas à arrêter. Il prend vie./ Ma première lectrice, Flore l’a lu, l’a partagé sur FB, l’a aimé et m’a complètement touchée (photo de couverture de l’article)/Mon homme vient de me donner une idée pour l’améliorer. Cela pourrait ne jamais cesser./ Une nouvelle histoire germe dans ma tête. J’en parle avec mon homme. On verra bien. Il faut que j’apprenne à prendre mon temps. (objectif de victoire numéro 4)

Très peu de textes pour Leiloona, moins d’inspiration/ pourtant vraiment envie. Demain je serai là/ demain février, vraiment je renais. Et ma Bénédicte qui écrit chez Leiloona aussi, Bénédicte ma belle amie, ma belle conscience sur mes écrits. Heureuse de te retrouver aussi ici.

Hier le salon littéraire de Paris 7. Revoir Jessica, et Yves, mon premier éditeur que j’aime et qui passait par là, rencontrer Régine le papillon, Aude, Delphine, Cicéron pour la première fois. Certains auteurs n’aiment pas les salons. J’adore ça/

Des chroniques littéraires en cours d’écriture (Mathieu T. je ne t’oublie pas. Mais rassure toi, ton caillou, je l’ai aimé comme ta dynamique.  C’est du bon !) / Ma participation à « fragments de fragonard », 16 lettres d’amour écrites à quatre mains, pendant plusieurs mois, c’est fini. C’était bien. Aucune idée si les lecteurs les ont aimés. Moi je les aime. Je les laisse dans un tiroir, ou je les partage sur mon blog ? Etes-vous intéressés par des lettres d’amour inspirées par des tableaux, une époque, de la passion, un peu d’érotisme, parfois beaucoup, parfois pas du tout ?

Moka pardon de ne pas avoir participé ces 4 derniers mois.

Mais tu vois, février arrive, je suis là !

 

Passez un beau mois de février

 

 

 

MOI APRÈS MOIS : SEPTEMBRE 2015

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka :


Pas de moi après mois en juillet ? ni en août ?

Mais septembre c’est la rentrée, et je suis là/ Un mois comme on les « aime » : rentrée des classes, nouveaux cahiers, nouveaux vêtements, réunion de parents d’élèves, réunion d’association de parents d’élèves, inscription aux sports, septembre j’adore/ Le forum des sports, la brocante aux jouets, les rendez-vous médicaux, les certificats et les petits tracas/ Les centimètres en plus, les enfants poussent, le froid revient, on sort les manteaux au cas où pour demain/ Mais septembre, c’est mon anniversaire. 42 ans, ça me va. Vieillir, c’est bien comme ça. Mes enfants, mon amoureux, ma sœur, juste entre nous, un petit bonheur/ Ma santé sur la bonne voie, plus trop d’angoisse, la nuit je dors, petites rechutes, mais Hop, je sors/ Résolution de début d’année : prendre le temps, se laisser porter, ne pas tout assumer et respirer.

Et puis les livres… Zou ! qui vit toujours, il m’étonne ce petit ! Le La fête du livre du Var, encore un temps suspendu… Tous mes livres vendus/A la fin du salon, pleurer d’émotion, peut-être le dernier. Qui sait…/Rencontrer Framboise encore plus pétillante et charmante que je ne l’imaginais, partager une lecture en tête à tête, un déjeuner, retrouver Antoine Boussin, mon libraire chéri d’Angers, qui est là pour organiser, la librairie Charlemagne de Toulon, du bonheur… Passer la journée avec François Bégaudeau, la soirée avec Pierre Raufast, découvrir qu’il est aussi charmant que ses livres, être ébloui par le rire de Nadia Sweeny, passer quelques instants avec Edouard Moradpour. Trop peu de temps…

Et voilà, c’est fini, c’est reparti. Retour à la vraie vie. Le Boulot, le manuscrit. Un coup de doute, d’hésitation, et deux petites fées se penchent sur mon épaule et m’insufflent l’énergie pour comprendre pourquoi il n’est pas parfait / Alors, retravailler, on y retourne, il va passer, il sera aimé, comptez sur moi. Merci les filles. / Des conversations MP avec Sophie, comprendre ce qui anime un auteur : une charmante folie hypersensible confrontée à une histoire sordide de rentabilité… Ce n’est pas gagné.

3 Ateliers d’écriture avec Bricabook 3 textes que j’aime,

Rose des vents

atelier-ecriture-mer

ribot

Un coup de coeur, découvrir Mathieu Tazo, la dynamique des fluides… d’autres livres dont je parlerai en octobre…

dynamique-fluides-1529542-616x0

Vivement Octobre ! L’automne, lire, écrire, vivre ! 

Bon mois à tous

MOI APRÈS MOIS : JUIN 2015

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka :

Le mois de mai me faisait espérer le meilleur. Juin me l’a promis/ Encore un peu de stress : les passages pour les enfants, la fin des cours à mi parcours ! mi juin, c’est fini… Comment les occuper ? Piscine, repos, écrans… Quand je serai en vacances, on trouvera de quoi faire./ Et puis, mon manuscrit terminé, enfin. un deuxième roman… ohlala ! Et maintenant l’attente. lecture en cours. Ne pas déranger… Qu’en pensent-ils ? où en sont-ils ? Mais non. Je ne stresserai pas. J’ai fait de mon mieux, ça ira./

De l’écriture ? plein mon cœur et les tiroirs de mon esprit…un projet qui mûri, à écrire à 4 mains, les 2 autres mains ont dit « oui » ce matin.  Exaltation ! mais chut… c’est encore un secret. Vous verrez bien./ Rester concentrer, et travailler/ Un projet autour de Fragonard, sur lequel j’écris depuis plusieurs mois, tranquillement. Lui aussi s’écrit à Quatre mains… Et c’est vraiment bien. J’en parle bientôt / Et des projets pour ma chère Paulette :Tout l’été je serai occupée ! Si je compte, 1…(bien entamé, en 3 tomes.), 2…(j’ai bien ma petite idée, pour l’été)… 3 (là j’ai le stress, ne pas se planter. Ce projet-là, c’est Bambi sur la glace…ne pas décevoir. Enfin ! mais si c’était simple ce ne serait pas drôle, non ?). /Pour les écrits, ça suffit… ah si… encore un ! juste la photo qui illustre ce moi après mois : l‘atelier de Leiloona et ce texte, « Cernunnos, le cornu » que j’ai aimé écrire, et qui m’a ramenée au plaisir de ces rendez-vous merveilleux. :

Alors, des rencontres ! oui ! / un Chouette Hibou qui a rencontré ma chouette soeur/ une chronique pour son livre, un coup de cœur ! Me voilà rencontrant de belles personnes : Cathy Galliègue et son adorable mari, Antonia et Sophie. Quel mois !/Une soirée arrosée, pleine de rire et de champagne…./ Et puis aussi, les dédicaces de ma Sophie dans ma ville./

Et la vie, les soirées de nage/ des soirées d’apnée, mon niveau A2 passé ! mes copains de plongée que j’aime comme ma famille, une soirée tous les 6/

Et enfin hier, le cadeau de L’Or, une chronique magique sur Zou ! qu’elle m’a offerte par la porte du cœur. Elle m’avait déjà gâtée en partageant quelques extraits

Quand je lis ce bilan je me dis ceci. Oui il y a eu du stress sur la fin de l’année scolaire, oui, il y a de l’attente et des angoisses pour la suite, mais des rencontres, des rires, du plaisir, et des projets. Que demander de plus ?

un beau mois de juillet, pour tout le monde !

MOI APRÈS MOIS : MAI 2015

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka :


Le joli mois de Mai a tenu ses promesses.

Respirations. Plus de temps, plus de conviction, plus de plaisirs simples/Retour du Soleil, retour du sommeil/

Des lectures fortes, des fulgurances/ Des écrits qui tiennent leurs promesses… ou pas. Selon le point de vue, l’angle diffère./ Mais faire ce que j’aime. Tout est là/ ça tire sur la famille, ça tire sur les enfants, ne pas céder à tout, tout le temps/

Des parutions, des projets, mon manuscrit qui se termine avant l’étape suivante : les corrections du patron. Mais travailler avec une amie, Bénédicte, sur les corrections … Pour en discuter, se confronter, pouvoir dialoguer. Heureusement qu’elle est là. Ecrire n’est pas le plus difficile. Le plus dur c’est de corriger, retravailler, refaire, revoir, vraiment/

Encore un espoir pour le salon de Vannes. C’est dans 3 semaines, vais-je finalement l’avoir ? quelqu’un pourrait leur dire que Zou c’est là, qu’il faut que j’y sois ?/Mais quand même des salons pour l’été, des salons pour la rentrée, j’adore cette vie/ Des projets de rencontre pour juin, des projets de sorties aussi./ Une rencontre littéraire à Cergy, avec mon ami Youssef Zirem. Une si belle journée. Rencontrer Claire Barré, et l’aimer./ Encore une rencontre littéraire, à la Bibliothèque du Chesnay. Comme j’aime partager et discuter de Zou !  des livres, de tout !/

3 magnifiques articles ce mois-ci pour mon Zou chéri…Un billet de Sandrine et ses promenades à découvrir ici, un de Lionel, le capitaine ivre que vous pouvez lire ici, et un billet de Denis Monsieur Hibou qui se lit ici aussi… Merci…

Et puis une révélation, mon identité en littérature érotique. apprendre à écrire de cette façon, encore des maladresses mais beaucoup de bonheur à m’y laisser bercer. Des projets pour Ava Castel : du travail et du plaisir./ même lui offrir une page ici… pour raconter ses écrits…

Ava Castel

provocations_ava_couvUn premier petit érotique sorti, les provocations d’Ava aux éditions Paulette. De premiers excellents retours. et des critiques aussi. Pour connaître l’avis de Jérôme, d’une berge à l’autre et son avis, c’est ici.  :)

Pour les lectures, un petit rythme, mais de très beaux moments…

Mes coups de cœur du mois : 

Un très bel équilibre qui me convient très bien, car on y trouve une belle histoire d’amour et d’amitié avec « Jules », une histoire de perte d’identité, de sexe cru et trash, de descentes aux enfers avec « le double des corps » (1er roman) et de la poésie illustrée, douce et tendre avec « Ma mère ne m’a jamais donné la main« .

JulesJules de Didier Van Cauwelaert

wpid-20150527_153058.jpgLe double des corps de Juliette Bouchet

wpid-20150530_081434.jpgMa mère ne m’a jamais donné la main de Thierry Magnier et Francis Jolly

et de belles participations aux ateliers de Leiloona.

marion-pluss-clown  cambodge couverture Romaric Cazaux julien-ribot-atelier-ecriture

Le mois de Juin sera-t-il aussi bien ?

Joli mois à tous !

MOI APRÈS MOIS : AVRIL 2015

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka :

Un mois d’avril en demi-teinte/ Encore fatiguée. Plus de doute, mais de la douleur.Toutes réflexions doivent-elles faire du mal ? Laisser des traces, des rides, des tensions ? Et pourtant…

En avril, peu d’écriture : des doutes sur mon manuscrit, des retours qui ne viennent pas. Un retravail qui peine à venir. Des questions, toujours… Bon sang, tous les écrivains passent-ils par ça ? / Quand même des bonheurs : 2 nouvelles érotiques publiées sous pseudo, et un roman érotique sous pseudo aussi à venir en juin. Plus envie de ne pas le dire. Tant pis si ça ne plait pas. J’aime ce que j’y fais, ce que j’écris. j’en parlerai + en Juin/

Pas de Salon mais une magnifique séance de dédicaces à la librairie Tonnenx de Mantes la jolie, de belles rencontres comme toujours, une librairie magique, si vivante, si riche, si tout !/

souvenir de Librairie Papeterie Tonnenx Pas de salon… plus de salon ?  toutes les réponses arrivent les unes après les autres… négatives… Nices ? non. Montmorillon ? pas de Zou ! Mais Vannes alors ? Bon sang ! Vannes quoi ! la Bretagne, le morbihan, pas de salon ici pour Zou ! ? attendre, Inch Hallah…/ Heureusement, en préparation une belle journée à venir avec Youssef Zirem./ Et puis la vie, le reste des douleurs : ma fille qui se fait harceler par un copain de classe depuis des mois, comprendre comment, pourquoi ? aurais-je dû le voir ?/ Enfin des vacances, Saint-Malo, Saint-Briac, le soleil, la mer, la pluie, les balades, le repos. Ecrire. Lire.../Le temps de relire mon roman de le corriger encore et de l’envoyer enfin à mon éditeur, pour que l’autre travail commence enfin. la relecture, l’oeil de l’éditeur, la mise en valeur… Enfin

Peu de lecture en Avril, mais de belles lectures…En classique et en érotique.

Pour l’érotique, stage instensif aux éditions du 38 avec la collection Paulette. les recueils Donjons et Miroirs (moi cachée… taaaadaaa… mais qui est mon moi érotique ? :) et des auteurs de qualités s’y partagent des histoires très croustillantes)

jeux de miroirs donjon

Pour le classique deux livres à mettre en vedette : « Le vase  où se meurt cette verveine ». Une merveille. Je ferai un billet sur lui en mai, avec un second livre de Frédérique Martin. (évidemment une découverte que je dois à Stéphie) et « On a tué tous les indiens » de Jules Gassot. J’ai également adoré. mon billet en cliquant ici.

le vase ou wpid-20150502_111447.jpg

Je n’ai fait qu’un texte pour Leiloona, mais proche de moi et de mes sentiments…la photo en ouverture de ce « moi après mois », mon texte en cliquant ici

epingles

Vivement le joli « moi » de Mai !

MOI APRÈS MOIS : MARS 2015

Par défaut

Moi après mois, quelques mots pour résumer le mois.

Sur une belle idée de Moka :

Sur la photo de couverture de cet article, un instant au printemps du livre de Montaigu, avec Edouard Moradpour et Charlotte Lazimi 


Le mois du printemps, peu de soleil pourtant/  Conseils de classe : encourager mes enfants/ le dimanche : le temps du jogging-le temps des marchés/ pas assez d’atelier d’écriture/Finir une nouvelle et un petit roman sous pseudo, attendre un retour en doutant./ puis mettre un point final à mon grand roman. craner, croire que ce sera une bombe. Puis douter, encore…/La fin du travail solitaire, le début du partage, des avis, des critiques, des corrections et des remises en question…/ Attendre l’avis des Beta readers, Ouf! les premiers sont bons. En attendre d’autres avec angoisse, avant de l’envoyer à ma maison d’édition./Une remise en question, un cri du cœur de mes enfants : pas assez de temps pour eux, alors lever le pied pour bricoler, pour cuisiner, être là  sans écrire, ni lire, ni nager, ne plus être une ombre enfermée dans sa chambre, être vraiment là !/ Me retrouver coach vocal pour ma fille, chanter toute la journée, m’y croire, encore craner (être ma seule fan…)/Une après midi au salon du livre, revoir Angela, mais rater Emma, croiser Stephie, et Jérome, et Noukette, rencontrer Ludo, jouer la groupie avec Jérome Attal/ Une autre journée sur Paris, pluie, tourner, pas de place…. place ! contravention.. /un déjeuner avec mes blogueuses chéries. Pouvoir à peine en profiter, le temps est déjà passé. /un café avec une autre amie ! et puis toujours la pluie/Retrouver ma petite fée, aller chez mon éditeur juste pour dire bonjour… Bonjour !/ recevoir le livre de Ludo, avec beaucoup d’émotion/ un weekend à Montaigu, et la magie… d’autres auteurs, connus, inconnus, des copains, de belles personnes, passer deux jours sur un nuage à sourire, dédicacer, rire, me faire porter. Rencontrer Frédérique Martin enfin ! Rencontrer Antigone, enfin ! Rencontrer Sandrine, aussi… et des lecteurs, des personnes, des sourires, du bonheur… Deux jours avec Edouard Moradpour et Charlotte Lazimi mes copains d’édition, une belle équipe !/ Et… Rentrer. Fou rire improbable de Gilles Legardinier dans le train / retour à la vraie vie : La machine à laver est pleine : les assiettes sont donc dans l’évier… normal…Soupirer…

Je ne suis pas prête de ne faire que des dédicaces… Peut-être que ce n’est pas plus mal :) 

Les moments forts « culturels »de mars : ma promenade parisienne, un texte sur le sexisme, le salon du livre de Paris, le printemps du livre de Montaigu.

Mes espoirs pour Avril : arrêter d’attendre, et de douter. Devenir patiente, et confiante.

Jérome Attal et bibi

Avec Jérome Attal. Jérome je te kiffe !

Frédérique Martine et bibi

Avec Frédérique Martin. Frédérique, je te kiffe aussi

Antigone et bibi

Avec une super blogueuse presque incognito :) Belle inconnue, je te surkiife également…

bibi

Et moi, ébouriffée de bonheur, parce que je kiffe trop de gens supers…

Ludo

Partir Revenir Rester de Ludovic Lecomte

femme

une Photo de Marion Pluss pour mon texte sur le Sexisme de l’atelier d’écriture de Leiloona