ATELIER D’ECRITURE BRIC A BOOK #48

Par défaut

Bonjour à tous, Vive le lundi  !

Voici ma participation à l’atelier d’écriture de Bric a Book sur une photo de circonstance, signée Leiloona

Pour voir tous les textes, c’est ici ! et le mien, c’est là, juste en dessous :


La belle de pierre. La dame de fer.

Lisses, droites, alignées, rangées, à égale distance, de même taille. Rien ne dépasse, rien ne dérange. Mathématique. Carré. Tout ceci est parfait. Et pourtant si éloignées, de proportions si différentes. Elles n’ont rien à se voir, rien à se dire. Rien de commun, le blanc, le noir.

Que me dites-vous ? La vue me ment ? Vraiment ? Allons… Que voyons-nous ?

L’une est gracieuse, douce, féminine,  regarde son horizon comme un espoir, l’autre  rigide, froide, élancée, pointe le ciel de toute sa gloire.

Et tout autour ? l’immensité, l’air, le vent,

Paris.

Droit devant… Vous, je ne sais pas, moi je vois le ciel, gris-blanc, profond, lumineux, vide, silencieux. La pluie est passée, ou la pluie passera. L’eau n’est jamais loin, dans cette ville-là… Je vois la pierre, le fer, la main de l’Homme, et toute son âme, mais sans la vie.  Je cherche le désordre, un épi. Le cri d’un marché, un klaxon, de la musique qui résonne.

Il me manque la queue qui s’accumule devant l’entrée, les vendeurs de souvenirs, les cars et les touristes. Il manquerait même un visage triste. Voire un regard joyeux, si je peux avoir mieux.

Vous avez raison, l’image me ment.

La pierre est froide, le fer glacial. Ces dames immobiles, et hautaines, rassemblent pourtant à leurs pieds des milliers de cœurs brûlants, du sang bouillant dans les tempes des jeunes curieux, et des moins jeunes, tout aussi amoureux. Ils sont là pour elles, les photographier et les admirer.

Ils se souviendront longtemps de les avoir vus pointer le ciel, viser l’horizon, sans un regard, sans retour, sans détour, pour leurs misères et leurs amours.

La sculpture, l’architecture,  l’art ne ment pas : l’art inutile, essentiel. Ces dames immobiles me parlent et me racontent tout bas juste ce que j’y vois.

Et merveilles éternelles, si celui qui les crée ne les détruit pas, ces belles seront là bien après moi.

 

23 réflexions sur “ATELIER D’ECRITURE BRIC A BOOK #48

  1. Nady

    J’ai beaucoup aimé ton texte en résonance sur un paragraphe avec le texte de Claude où tous les 2 vous avez pointé ce vide sur une grande partie de la photo. C’est vrai qu’il manque de la chaleur humaine dans ce cliché.. Bravo !

    J'aime

  2. Benedicte D.

    L’art ou la vie ?…..Question à laquelle tu réponds, l’art ET la vie…..Et pour moi tu as totalement raison….Et il y a autant de points de vue sur une œuvre que d’âmes qui la regardent. Joli texte ma douce…

    J'aime

  3. Mouarf, l’image est-elle à l’image (redondance voulue) de la photographe, c’est à dire moi ? Du vide, des formes géométriques, certes, ou bien … un appel à la rêverie et aux nuages, à la Liberté, en somme … Chacun voit ce qu’il veut sur une image, et c’est ce qui fait sa richesse.

    Très joli texte avec un joli rythme. :)

    J'aime

  4. Jos

    L’image a un sens différent selon qui la voit, au moment où il la voit… C’est un des intérêts (nombreux) de cet ateliers d’ailleurs. Comme tous, j’ai aimé le rythme de ton texte qui se lit d’une traite avec beaucoup de plaisir.

    J'aime

  5. Un très beau texte comme toujours ! J’aime beaucoup notamment le message que tu y fais passer : ces monuments nous survivrons, et c’est le cas pour beaucoup d’autres choses…

    J'aime

  6. L’image ne ment pas, elle est juste la photographie d’un instant, un état d’âme… Et elle a ceci de magique que nous y projetons chacun nos propres mythes, nos propres histoires… Autant de texte agréables à lire.. Comme le tien :-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s