Mensonges et Faux Semblants

Par défaut

Présentation de l’éditeur

« Tu sais, Jenny, derrière ces murs, on enferme les petites filles qui parlent trop… »   Petite fille docile et sensible, Jenny passe les sept premières années de sa vie dans le mensonge et la douleur. Elle survit, essaie de comprendre et subit en silence et dans les pleurs. Marquée pour toujours, elle écrit et clame ainsi publiquement les faits. Elle raconte, avec courage et détermination, la maltraitance sexuelle. Le ton, d’une sobriété pudique, est celui d’une violence rentrée et maîtrisée sous forme d’interrogations quant au rôle d’une mère dans le déni. Car plutôt que de se concentrer sur la pathologie et les agissements du prédateur et d’accuser, Mensonges et Faux-semblants évoque avant tout le comportement des proches, mère et grand-mère, englués avec complaisance dans leurs mensonges, leur passivité et leur confort organisé. Toute l’originalité de ce récit se situe dans l’évocation d’une tacite malfaisance familiale et pose la question d’une résilience possible.

Biographie de l’auteur

Papivore et lectrice boulimique, Martine Magnin a toujours été captivée par ce qui se cachait sous les mots et les formules les plus banales. Elle est passionnée de sémantique, de philosophie, de psychologie, et d’antiquités. Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture (la nuit) tout en chinant des objets oubliés (certains jours !), après avoir consacré sa carrière à la communication sous toutes ses formes au service des entreprises et des institutions.

Dans ses écrits, Martine Magnin traite avec sensibilité et humour de sujets souvent intimes et graves sans jamais tomber dans le pathos. Le Petit Livre Rouge des Meilleurs Vœux est son premier essai publié. Elle partage sa vie entre sa Provence natale (avec délice) et Paris (avec parcimonie).

Pour tout savoir sur ses écrits, vous pouvez vous rendre sur le site d’Estelas Editions ou sur en cliquant ici.

Un extrait, une phrase

« Sa mère, refusant de les accompagner, persuadée peut-être d’avoir été accusée par sa fille à tort, d’avoir été l’enjeu d’une calomnie infamante, lui dit au revoir d’un signe, sans desserrer les lèvres, avec un regard de reproche qui disait aussi sa désolation de perdre à cause d’elle son statut de femme « accompagnée ».

« Si nous sommes à nouveau seules ce sera de ta faute » lui disaient ses yeux.

Ce que j’en pense

Avec cette histoire, Martine nous invite dans une intimité délicate, douloureuse, sensible.

Ce n’est pas un exercice facile auquel elle s’est attelée, et en ouvrant ce livre j’avais quelques appréhensions. Parce que je connais et j’apprécie Martine Magnin, parce que j’aime son écriture fine et parce que je ne voulais pas être mal à l’aise, sans savoir que dire sur un récit qui la touche tout particulièrement.

Et pourtant, il se lit facilement. Aussi facilement que le sujet est difficile. Ses mots ne font pas dans le sensationnel, elle nous plonge avec douceur dans l’horreur de ce que cette petite fille a vécu, dans le silence de sa mère, de sa grand-mère, dans sa culpabilité à elle, sa douleur, son incompréhension des codes des adultes, de la justice.

J’imagine aisément l’incroyable travail qu’a dû être l’écriture de cette histoire, et je reste impressionnée par le recul qu’il lui a fallu pour l’écrire avec tant de justesse et sans excès. L’excès est dans le sujet, dans l’horreur. Martine a su ne pas en rajouter.

Je vous invite à lire Mensonges et faux semblants, car c’est un récit troublant, très justement écrit, dans lequel l’auteure nous embarque en quelques mots. On se prend d’affection pour cette enfant, de colère devant l’aveuglement des adultes, et pour cette petite fille, qui est éloignée de son foyer, comme si c’était elle, LE problème, la source des ennuis, et une cause de soucis.

Un livre à lire, assurément.

 

martine magnin

 

Format poche 11×18 – 160 pages – Cliquez ici pour le commander.

Tous ses textes sont publiés en version papier et numérique, diffusés sur commande par Amazon, Fnac, Leclerc, par son éditeur Estelas Editions et n’importe quelle librairie. 

 

 

 

2 réflexions sur “Mensonges et Faux Semblants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s