Une Phrase, un texte ! 1

Par défaut

Ma première participation à l’atelier d’écriture de Fanny. Et j’en suis très heureuse

Le but est d’écrire un texte à partir d’une phrase, tirée d’un livre plus ou moins connu.

Pour découvrir toutes les participations, cliquez ici

Aujourd’hui, il s’agit des premières phrases de La vallée des amazones, d’Angela Morelli.


 

Ses yeux pétillaient  derrière les verres de ses lunettes.

Je m’assis immédiatement et dissimulai ma gêne en plongeant le nez dans mon bol de céréales. 


 

Le Look du jour

Ses yeux pétillaient derrière les verres de ses lunettes.

Je m’assis immédiatement et dissimulai ma gêne en plongeant le nez dans mon bol de céréales. 

 

Elle me fixait, attendant ma validation, mais je ne dis rien. Qu’aurais-je pu dire ? C’était complètement ridicule.

Silence. Regard appuyé, bouche ouverte, immobile, elle guettait mon compliment, ma bénédiction, la ola, la confirmation que son choix avait été le bon.

Ne pouvant éviter de me confronter à son regard, il fallait bien que je trouve quelque chose à dire…

– Pourquoi tu me fixes comme ça ?

– Ben… Tadaaaaa ! alors ? Tu en penses quoi ? Sois franche hein ?

 

Je sais bien ce que vous pensez : avec un petit effort, j’aurais pu être sympa, lui faire un compliment, même si c’est un petit mensonge.

Oui, mais non. Trois raisons à mon refus : la première, je suis sa sœur, et il n’est écrit nul par qu’une sœur, c’est sympa. On attend aussi de moi que je forge son caractère, pour en faire une femme forte qui assure, même en cas de mauvais pas, et là on en a un vrai, de mauvais pas. D’où ma seconde raison, c’était vraiment trop laid. Qui enclenche la troisième inévitable : et ma réputation alors ? C’est ma sœur quand même !

Je la regardais avec indulgence, mais autorité, pour lui faire comprendre mon incapacité à négocier. Je posai mon bol, soupira et lui dit :

– Franchement Lucie, ce n’est pas possible. Tu ne peux pas aller au bahut dans cet état.

– Et pourquoi ?

Sa petite bouille me fendit le cœur, ses lunettes s’embuèrent un peu et ses joues rosirent…

– Mais parce que ! regarde-toi !

– …

Elle aurait pu pleurer à chaudes larmes, tout de suite, si je n’avais pas enchainé.

– Je ne te comprends pas là, tu fais gaffe à ton look tous les jours de l’année depuis septembre, tu me piques mon maquillage, tu me demandes des conseils, et aujourd’hui tu es prête à partir au collège limite en pyjamas, et en tongs ! Allo Lucie ! tu fais quoi là ? Et regarde comment tu as mis ton rouge à lèvres, il dépasse de partout ? Et tes nattes ? C’est quoi tes nattes ? On ne les porte plus comme ça depuis Laura Ingalls ! Voilà, moi je t’aide à te mettre en valeur à faire de toi une pré ado parfaite, ni trop ni pas assez, et là tu craques complètement ma pauvre fille.

Elle ne réagissait pas, tétanisée par ma clairvoyance. Heureusement, une alliée de poids fit son entrée dans la cuisine.

– Ah, maman, tu tombes bien. Tu peux dire à Lucie de ne pas aller à l’école comme ça ? Moi j’abandonne.

– Pourquoi ? Elle est choupette, non ?

Je n’avais plus de mots. Je piquais la tête de Lucie pour la faire mienne, yeux écarquillés, bouche ouverte, immobile, statue pétrifiée.

– Okay, vous êtes tous des fous. En tous les cas, moi je ne l’accompagne pas au collège, c’est mort ! C’est Carnaval ou quoi ?

Et les deux se mirent à secouer la tête en cœur.

– Ben oui, on est mardi, Mathilde, c’est carnaval aujourd’hui ! Toi en revanche, ne change rien, déguisée en rabat-joie tu es parfaite.

 

Alors voilà, si c’est Carnaval et qu’on ne me dit rien… Je choisis de dissimuler à nouveau ma gêne en plongeant le nez dans mon bol de céréales. 

 

 

 

 

 

12 réflexions sur “Une Phrase, un texte ! 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s