ATELIER D’ECRITURE BRIC A BOOK #35

Par défaut

Bonjour et bonne semaine à tous !

Après plusieurs semaines sans temps ni inspiration, voici mon texte du lundi pour l’atelier d’écriture de Leiloona Bric à book.

Merci Julien Ribot pour cette photo !

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Pour voir tous les textes,c’est ici ! et le mien, c’est là, juste en dessous :


SI

Si je pouvais revenir en arrière, c’est ici que je me trouverais : Sur ce quai qui longe la seine, ma main serrée dans la tienne. J’aurais aimé éviter les clichés, mais ici, comment les éviter ?

Paris lumière, Paris romantique, Paris amoureux, Paris joli.

Si je pouvais revivre naguère, c’est par là que je me situerais : près des bateaux qui faisaient mouche sur la seine, ta bouche si douce sur la mienne. J’aurais aimé t’épargner mes regrets, mais ici comment te les cacher ?

Paris mystère, Paris excentrique, Paris le jour, Paris la nuit.

Si je pouvais tout refaire, je n’y aurais rien changé : Je serai toujours là, près de toi, sur cette terre, dans la chaleur de ton corps, nous serions enlacés, heureux, en paix.

Mais la vie s’est chargée de me taire. De m’enfouir dans sa terre, de perdre ta main, ta bouche, nos « si »

Te voilà seul, sur ce quai qui longe la seine. Ma robe fleurit dans ta mémoire, mes cheveux s’évaporent, mon sourire s’efface, tu restes là, les bras ballants, la bouche béante, les yeux meurtris.

Je suis partie, Paris fini.

26 réflexions sur “ATELIER D’ECRITURE BRIC A BOOK #35

  1. Ma robe fleurit dans ta mémoire, quelle jolie expression. De toute façon tu as toujours de jolie façon de faire passer des messages en pirouette, au bord des yeux mais pas au fond, juste la petite lumière qui brille.

    J'aime

  2. J »aime ton texte, vraiment.
    Les mille facettes de Paris, c’est si vrai…
    J’aime son rythme et les sonorités, tu nous livres une chansonnette au texte grave.
    J’adore « ma robe fleurit dans ta mémoire », quelle image!
    En fait, c’est bien quand tu reviens le lundi!

    J'aime

  3. Elle vient d’où cette mélancolie mêlée de souvenirs joyeux qui semblent loin, et elle qui semble proche. Tu n’affiche pas ça dans tes yeux, elle est donc ailleurs. Avant peut-être.

    Je suis toujours touché par tes textes. Mais je suis biaisé, pour toujours.

    A lundi prochain ;-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s