LES RENDEZ-VOUS COQUINS DE STÉPHIE : TABOUS DE LA COLLECTION PAULETTE

Par défaut

Nous sommes mardi 2 juin… Le premier mardi du mois.

Comme chaque mois, nous parlerons donc de littérature EROTIQUE.

Et comme Stéphie a décidé d’en faire une journée

COLLECTION PAULETTE,

je vais me pencher sur le cas du recueil

TABOUS



Commençons par ce qu’en dit l’éditeur :

Une petite fille qui a grandi et ne peut s’empêcher de se blottir contre son beau-père, une femme dynamique qui jouit pleinement dans des élans mystiques, une coquine qui transgresse le tabou familial et goûte aux joies de l’emprisonnement temporaire, deux cousines atypiques dans un Paris sublimé, un couple nordique désinhibé et joueur, une femme qui aime l’amour sans que les années ne viennent édulcorer le désir. Elles sont toutes Paulette. Elles abordent les tabous avec une certaine désinvolture et sans aucun complexe. Six histoires de sexe dépaysantes, réalistes, servies par de jolies plumes qui ne manqueront pas de vous ravir. Avec les histoires érotiques de  

Joy Maguène, Alexandrine d’Aumale, Clarissa Rivière, Julie Derussy, Viviane Faure et Stephie.

Ce que j’en dis :

Je n’ai pas signé de nouvelles dans ce recueil, je ne m’évite donc pas, et c’est un soulagement.

Mais, j’aime autant vous prévenir, vous n’êtes pas à l’abri de me voir vous parler de mon petit érotique (Les provocations d’Ava) dans les jours qui viennent. La 15aine de Stéphie me servira probablement d’alibi…

Mais revenons à nos moutons. ici : Tabous.

J’étais heureuse de l’ouvrir et de le lire. J’attendais de découvrir les nouvelles de certains auteurs que j’avais déjà lus avec plaisir, et d’autres que je ne connaissais pas encore.

Et vraiment, je n’ai pas été déçue.

Concernant les sujets choisis, certains m’ont moins plus que d’autres. Mais en raison du thème, évidemment, tout ne peut pas plaire. En revanche, je trouve la qualité très équilibrée.

Voici mon avis par ordre de lecture :

Joy Maguène « Cellule de dégrisement » : une jeune femme se fait embarquer par 2 policiers pour état d’ivresse avancée… Pour la suite, imaginez bien qu’ils ne vont pas tricoter ou faire un sudoku.

J’ai trouvé l’écriture de Joy très agréable, l’histoire efficace, le tout bien mené. Son approche du tabou, amusante et légère. Le sujet ne m’a pas complètement embarquée parce que je n’ai pas réussi à imaginer une telle situation envisageable. Ce qui est idiot, j’aurais pu me laisser bercer par une histoire et un style de qualité, mais cela n’a pas été suffisant.

Si ma réflexion vous intrigue, si vous vous demandez de quoi je parle, c’est fait exprès, cette nouvelle mérite d’être lue, alors allez voir et dites-moi !

Alexandrine d’Aumale : La Louve Noire du Tabou.Dans la période d’après-guerre où l’envie de s’amuser est irrésistible et bien compréhensible, une jeune provinciale rejoint sa chère cousine à la capitale, pour des divertissements très libres.

C’est mon gros coup de cœur de ce recueil. J’ai adoré l’écriture d’Alexandrine, qui a un charme incroyable. On entend l’accent chanter, celui qui provient de la terre et qui emploie des mots si imagés. Son histoire est vraiment un bonbon à lire. Les situations sont cocasses, drôles, naïves parfois, mais bon sang, elles savent s’amuser ces gamines ! J’en redemande. j’ai le béguin pour cette histoire, son ton et son humour. c’est dit.

Clarissa Rivière : Beau-Père. Les relations troubles d’une jeune fille et de son beau-père. une relation qui évolue, un amour aussi.

Ah oui ! Là nous sommes dans le vrai tabou, le bon sujet que voilà pour nous donner envie de regarder par le trou de la serrure une relation inacceptable. J’avais déjà aimé Clarissa pour sa nouvelle dans Jeux de miroirs. Et là, j’aime toujours, l’écriture est fluide. Elle nous prend dans ses filets. nous raconte une histoire qui se transforme, avec douceur et précision. Elle arrive très bien à peindre les sentiments de ses personnages, ce que j’apprécie d’autant plus en érotique. Ce n’est pas mon coup de cœur parce que malgré tout, l’histoire me perturbe, donc je n’ai pas pu me détendre complètement. Et l’attitude de la mère m’a dérangée. Mais je dois reconnaître le talent de Clarissa…

Julie Derussy  : Divine : Les fantasmes mystiques d’une gourmande de sexe, de jeux de rôle, et d’expériences nouvelles, laissant libre court, en crescendo à son imagination et à ses rêves les plus invraisemblables.

J’ai aimé cette nouvelle pour son originalité. J’y ai trouvé de la poésie. J’ai vu l’imagination de cette jeune femme s’emballer et l’emmener toujours plus loin. Simplicité dans le choix des mots, mais complexité dans le choix de scènes. grâce à Julie Derussy, ces tabous là mon intrigués, et scotchés jusqu’au bout de cette histoire. A découvrir.

Viviane Faure : Fairplay. Un jeune couple en quête d’une proie pour le soir, un jeu codé, des règles précises, la femme séduit, l’homme contrôle. Et des tabous à déflorer.

La situation m’a semblé moins originale que certaines autres pour l’histoire, mais non pas pour le traité érotique du thème Tabou, qui est ici bien exploité. L’histoire est efficace. Pourtant ce n’est pas un coup de cœur à cause du trio trop entendu à mon goût. Mais l’écriture est agréable. une nouvelle qui se lit avec plaisir.

Stephie : Madeleine. Une femme d’un certain âge, belle à croquer, mais qui n’ose le voir encore, qui rêve à l’amour et qui veut y croire toujours. Et comme elle a raison d’y croire…

Une belle histoire, une petite merveille d’émotion. Madeleine m’a pris la main, m’a emmené dans son corps, j’ai senti son cœur battre pour cet homme et leur rencontre se faire. La scène est belle. Et tendre, érotique, coquine. J’aimerais bien la revoir Madeleine !  Cette nouvelle est un coup de cœur aussi. Pour l’écriture de Stéphie, pour cette histoire tendre et pour l’émotion qui s’en dégage. Tout cela en cadeau, en plus de la nouvelle érotique, qu’elle est effectivement avant tout.

Vous voyez, dans Tabous, il n’y a rien à jeter. Je trouve que la ligne est belle… et deux coups de cœur.

Merci à la Collection Paulette pour ce joli recueil !

vous pouvez l’acheter en cliquant ici

tabous


Et pour découvrir la Collection Paulette, cliquez ici

Allez voir ce qui se passe chez Stéphie,

puisque tout est permis  :

le premier mardi, c’est permis

wpid-mardi-c-est-permis1.jpeg

.

12 réflexions sur “LES RENDEZ-VOUS COQUINS DE STÉPHIE : TABOUS DE LA COLLECTION PAULETTE

  1. Stephie

    Merci Anne-Véronique pour ce retour très détaillé :) Moi aussi, coup de coeur absolu pour la nouvelle d’Alexandrine !! Pour celle de Viviane, je m’étais attendue à un rendu de politesse au moment de la scène de boîte aux lettres, si tu vois ce que je veux dire, hi hi :) De gros bisous mon Ava :)

    J'aime

    • Oui je vois bien ;) ce qui est formidable dans ce recueil, c’est que les nouvelles qui ne sont pas des coups de coeur pour moi, ne le sont pas à cause du tabous choisis plus qu’à cause du style…
      Je trouve que c’est un vrai recueil plaisir :) et ta madeleine… quelle pépite… des baisers ma douce ! Ava ;)

      Aimé par 1 personne

  2. Hummm ! Il me les faut ces recueils ! De mon côté je me suis penchée sur le cinéma pour ce premier mardi. Et grosse déception ! Pour le mois prochain, il me faudrait un Paulette :-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s